annexer


annexer

annexer [ anɛkse ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1269; de annexe
1Joindre à un objet principal (une chose qui en devient la dépendance). incorporer, rattacher, réunir. Annexer des pièces à un dossier. P. p. adj. Documents annexés. Les documents ci-annexés, ci-joints.
2Faire passer sous sa souveraineté. Annexer un territoire. « Le camouflet que leur a infligé l'Autriche en annexant la Bosnie-Herzégovine » (Martin du Gard).
Fig. Il a annexé mon bureau. coloniser, occuper. Pronom. (Fam.) S'attribuer. S'annexer le meilleur morceau.
⊗ CONTR. 1. Détacher, séparer; céder.

annexer verbe transitif Faire entrer quelque chose dans une nouvelle unité, rattacher à quelque chose de principal ; joindre : Annexer un témoignage à un dossier. Faire entrer plus ou moins volontairement quelqu'un dans un groupe : Ils ont tenté de m'annexer à leur association. Accaparer quelqu'un, le circonvenir : Tu te laisses annexer par ta sœur. Faire passer tout ou partie d'un État sous la souveraineté d'un autre. ● annexer (synonymes) verbe transitif Faire entrer quelque chose dans une nouvelle unité, rattacher à quelque chose...
Synonymes :
- réunir
Contraires :
- détacher
- séparer
Faire passer tout ou partie d'un État sous la souveraineté...
Synonymes :
Contraires :
- céder

annexer
v. tr.
d1./d Joindre, rattacher (une chose secondaire) à la chose principale. Annexer une procuration à un acte.
d2./d Réunir à son territoire, rendre dépendant (un état) d'un autre.

⇒ANNEXER, verbe trans.
Joindre, rattacher quelqu'un ou quelque chose à un ensemble principal.
A.— Annexer + compl. d'obj.
1. [Le suj. est une pers., le compl. désigne un inanimé concr. (bâtiment, terrain ou territoire)] Faire passer tout ou partie sous une dépendance (voisinage, autorité, souveraineté) nouvelle :
1. ... la monarchie n'avait jamais voulu annexer la Lorraine par la violence et contre le vœu de ses habitants.
BAINVILLE, Histoire de France, t. 1, 1924, p. 280.
2. [Le suj. est une pers., un coll. ou un inanimé abstr., le compl. désigne une pers.] :
2. Les ministres bourgeois, qui se disaient socialistes, attiraient sournoisement, annexaient les plus intelligents de l'élite ouvrière ...
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 766.
Except., p. anal. [Le compl. désigne un inanimé abstr.] :
3. Moi, je la regardais avec effusion : mon ivresse annexait son désespoir.
G. DUHAMEL, Confession de minuit, 1920, p. 59.
4. Ce que nous retenons, c'est que l'irrationnel n'arrive pas à assez mépriser le rationnel pour ne pas essayer de l'annexer, en tant toutefois que protectorat.
BENDA, La France byzantine, 1945, p. 83.
B.— Annexer à
1. [Le compl. est un inanimé concr.] Joindre à :
5. Dans le siècle suivant, Erchinoald, comte de Paris, agrandit beaucoup l'Hôtel-Dieu, auquel il annexa quelques dépendances de son palais, et qu'il dota, par testament, d'une partie de ses biens.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 301.
6. Ces voiles ne se lèveront que devant Dieu, c'est-à-dire devant la très sainte Eucharistie qui sera dispensée, tous les jours, au prisonnier, s'il est un simple laïque. S'il est, au contraire, prêtre, il célébrera, dans un petit oratoire annexé à la cellule, une messe quotidienne et solitaire ...
HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 169.
Spéc., ADMIN. Annexer au procès-verbal. Annexer une pièce à une autre pièce, à un dossier. (Attesté ds Ac. 1835-1932) :
7. Les procurations et les autres pièces qui doivent demeurer annexées aux actes de l'état civil, seront déposées, après qu'elles auront été paraphées par la personne qui les aura produites ...
Code civil, 1804, p. 10.
8. On écoutait ces communications; copie en était fournie aux plénipotentiaires, lesquels répondaient au bout de deux ou trois jours par une note annexée ensuite au procès-verbal.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 140.
2. [Le compl. désigne un inanimé abstr.] :
9. ... le nom des cuisiniers les plus fameux était presque toujours annexé à celui de leurs patrons ...
BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 276.
10. La physique moderne, en annexant à son domaine la géométrie naturelle, a rendu vaines les spéculations philosophiques qui prétendraient servir de prolégomènes, de premier chapitre à la science ...
RUYER, Esquisse d'une philosophie de la struct., 1930, p. 48.
11. ... l'empire de l'image s'étend bien plus loin : c'est toute l'existence mentale qu'elle cherche à annexer à son emprise, et celle-ci s'y montre déjà étrangement docile.
HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, p. 44.
3. Cas partic., gén. péj. [Le compl. indir. est un pron. réfl.] S'annexer qqc. ou qqn.
a) [Le compl. désigne un inanimé concr. ou abstr.] S'adjoindre, s'approprier quelque chose :
12. ... la célèbre compagnie des Indes fut toute-puissante. Elle s'annexait peu à peu les diverses provinces, achetées aux rajahs aux prix de rentes qu'elle payait peu ou point ...
J. VERNE, Le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 42.
13. ... cet antisémite profita de l'occasion pour s'annexer quelques papiers du Léon Bloy que je suis, confiés au même défunt et vainement réclamés depuis vingt ans.
BLOY, Journal, 1904, p. 218.
14. Il comprit que l'acte décisif, froidement accompli par lui la veille (et auquel il ne cessait pas d'accorder une entière approbation), il fallait maintenant en quelque sorte se l'annexer, l'incorporer à soi, comme l'apport d'une de ces expériences essentielles qui ont sur l'évolution d'un homme un retentissement profond...
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Mort du père, 1929, p. 1309.
b) [Le compl. désigne une pers.] S'adjoindre quelqu'un; le ranger d'autorité au nombre de ses partisans :
15. L'heureux peintre érigea son front parmi les étoiles et put s'annexer quelques disciples.
BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 141.
16. La doctrine s'épanouit de plus en plus, et d'une façon merveilleuse; le docteur [Pierre de Bérulle] disparaît. Une vague le recouvre. « L'oubli et le mépris auquel il a été après sa mort », gémissait le P. Bourcoing, quinze ans après cette mort. Richelieu, dans ses Mémoires, le voue à un ridicule que l'on a pu croire immortel. Le jansénisme le tire à soi, tâche de se l'annexer.
BREMOND, Hist. littér. du sentiment relig. en France, t. 3, 1921, p. 7.
Rem. Le réfl. proprement dit est rare :
17. ... on dirait que, pendant la nuit, une île de l'archipel, une flottante Délos s'est détachée de son groupe d'îles grecques ou ioniennes, et qu'elle est venue sans bruit s'annexer au continent de la Provence embaumée, apportant avec elle un de ces chantres divins de la famille des Mélésigènes.
LAMARTINE, Cours fam. de litt., 40e entretien, 1859, p. 310.
PRONONC. :[an(n)], j'annexe [(n)] (pour la prononc. par [n] simple ou [nn] géminées, cf. annexe). Enq. : /ane2ks/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1274 dr. « joindre qqc. à qqc. (une lettre, un écrit, un acte à un autre) » (Cart. du val St Lambert, B.N. 1. 10176, f° 54b ds GDF. Compl. : Ceste lettre en le quele ceste est annixee); 1336 id. « id. (une terre, une possession à une autre) » (E. DE VILLENEUVE, Cart. mun. de Lyon, p. 59, ibid.).
Dér. de annexe étymol. I et II 1; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. littér. :131.
BBG. — Gramm. t. 1 1789. — LAF. 1878. — NOTER-LÉC. 1912.

annexer [anɛkse] v. tr.
ÉTYM. 1269, en dr.; annexer une terre, 1336; de annexe.
1 Annexer qqch. à qqch. : joindre à un objet principal une chose qui en devient la dépendance. Attacher, incorporer, rattacher, réunir, unir (à). || Acheter des bâtiments pour les annexer à un domaine. || Annexer des pièces à un dossier, au procès-verbal.(Passif et p. p.). || « Un oratoire annexé à la cellule » (Huysmans, l'Oblat).
(Abstractions). || Science qui annexe plusieurs disciplines à son domaine. || Annexer qqch. à son emprise, à son pouvoir.
1 Le droit de corriger les abus était annexé à la royauté.
Bossuet, Hist. des variations…, 10.
Anciennt. || Annexer une terre au domaine de la chambre ecclésiastique.
2 (Sans compl. second). Faire passer sous sa dépendance.
Spécialt. Faire passer sous sa souveraineté tout ou partie d'un État. || Annexer une province. || « Le camouflet (cit.) que leur a infligé l'Autriche en annexant la Bosnie-Herzégovine » (Martin du Gard).
Littér. (abstractions). || « Mon ivresse annexait son désespoir » (Duhamel, in T. L. F.).
3 S'annexer qqch., qqn (faux pronominal) : s'attribuer (qqch.), s'adjoindre (qqn) par autorité. || S'annexer le meilleur morceau. || S'annexer des troupes, des partisans. || S'annexer une terre, une province.
2 Une nation n'a jamais un véritable intérêt à s'annexer ou à retenir un pays malgré lui.
Renan, Discours et Conférences, Qu'est-ce qu'une nation ?, Œ. compl., t. I, p. 905.
——————
s'annexer v. pron.
Vieilli. || S'annexer à… : s'incorporer, se rattacher à… || Région qui s'annexe à un pays.
——————
annexé, ée p. p. adj.
Joint, rattaché à (qqch.). || Une province annexée. || Les documents annexés, ci-annexés, ci-joints, ci-inclus.
REM. Placé avant le nom, ci-annexé ne s'accorde pas lorsque le subst. est déterminé. Vous trouverez ci-annexé les pièces annoncées. Ci-annexé, les pièces… Mais : les pièces ci-annexées.
N. m. pl. Habitants d'un pays annexé. || Les annexés. || Refuser le statut d'annexé.
CONTR. Détacher, séparer. — Céder.
DÉR. V. Annexion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • annexer — ANNEXER.v. act. Joindre, attacher. Il n est d usage qu en parlant d Une terre, d un droit, d une prérogative qu on joint à une Terre, à un Bénéfice, à une Charge. Annexer un Fief à une Terre. Annexer un Prieuré à une Abbaye, à un Évêché. Il a… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Annexer — An*nex er, n. One who annexes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • annexer — ANNEXER. v. act. Joindre, attacher une chose à une autre. Il ne se dit qu en matiere d affaires soit civiles, soit Ecclesiastiques. Il a annexé ce Fief à sa Duché. annexé un Prioré à une Abbaye, à un Evesché. il a annexé ce droit à sa terre. c… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ANNEXER — v. a. Joindre, attacher. En termes de Pratique et d Administration, Annexer une pièce à une autre pièce, à un dossier.   Il se dit spécialement en parlant D une terre, d un droit, d une prérogative qu on joint à une terre, à un bénéfice, à une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANNEXER — v. tr. Joindre une chose à une autre principale pour qu’elle en dépende. Les provinces annexées. En territoire annexé. La Bretagne fut annexée au royaume de France par le mariage de l’héritière de cette province avec Charles VIII. Annexer un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • annexer — (a nnè ksé) v. a. Joindre à. Annexer un titre à un dossier. La Bretagne fut annexée au royaume.    S annexer, v. réfl. Être annexé. HISTORIQUE    XIIIe s. •   [Jésus] Qui tant par grace s apressa De nous, qu en lui nous ennexa Sanz jamais faire… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • annexer — vt. ANÈKSÂ (Villards Thônes) / Î (Albanais.001, Annecy, Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • annexer — …   Useful english dictionary

  • s'annexer — ● s annexer verbe pronominal S attribuer de façon exclusive quelqu un ou quelque chose : Il s est annexé la meilleure part …   Encyclopédie Universelle

  • annexion — [ anɛksjɔ̃ ] n. f. • fin XIVe, repris 1660, puis mil. XIXe; bas lat. annexio ♦ Polit. Action d annexer (2o). L annexion de la Savoie à la France. ⇒ incorporation, rattachement. ♢ Prise de possession, mainmise. L annexion d un domaine de… …   Encyclopédie Universelle